Les technologies utilisées dans la production et la préparation des biostimulants sont très diverses et comprennent différentes étapes (culture, extraction, fermentation, traitement, purification, hydrolyse, éventuellement le traitement haute pression pour le fractionnement de cellules…).

Parmi les process cités par les entreprises adhérentes du réseau Afaïa, nous retrouvons :

  • La récolte manuelle d’algues
  • L’extraction à froid des composés
  • Le mélange d’une phase solide et liquide basée sur un concentré
  • Le sourçage de microorganismes
  • La reproduction in vitro
  • Le système de production LISIVEG®

 Dans une publication récente, une équipe de chercheurs propose, sous forme de tableau, une synthèse des différents processus de production en fonction du type de biostimulants.

 

Tableau : Biostimulants et process de fabrication (YAKHIN et al, 2017)

Un produit biostimulant peut contenir des mélanges de composants dérivés de différents processus de production. Souvent, les fabricants utilisent des extraits plutôt que de la biomasse brute. Cela leur permet de mieux maîtriser le processus de fabrication et de proposer un produit commercial stable.

Le processus et la technologie de production ont un rôle primordial sur l’efficacité biologique intrinsèque du produit. Par exemple, les biostimulants à base d’extraits d’algues sont nombreux sur le marché mais ils proviennent souvent de la même espèce. La seule chose qui les différencie est la formulation et le processus de fabrication retenue par l’entreprise.

Concernant la formulation, les fabricants investissent dans de nouvelles technologies tel que la micro-encapsulation ou d’autres encore. La formulation, tout comme le conditionnement des biostimulants, permettent aussi d’améliorer les performances intrinsèques du produit et de le rendre accessibles au plus grand nombre quelques soit les contraintes d’application sur le terrain.